Communiqué de l’AJM suite au décès de Simone Veil

Home/Relire, Revoir/Anciens communiqués/Communiqué de l’AJM suite au décès de Simone Veil

Communiqué de l’AJM suite au décès de Simone Veil

Décès de Simone Veil, ancienne Présidente du Parlement européen, Comité d’Honneur de l’Association Jean Monnet.

C’est une grande figure de l’histoire de l’Europe qui s’est éteinte vendredi 30 juin 2017, à Paris, à l’âge de 89 ans.
Simone Veil, née Jacob, est déportée à 16 ans dans les camps de la mort d’Auschwitz-Birkenau, de Mauthausen, et de Bergen-Belsen. Miraculeusement rescapée, elle y perdra ses parents et son frère.

A son retour en France, après des études de droit, elle devient la première femme secrétaire générale du Conseil supérieur de la magistrature. Nommée ministre de la Santé sous la présidence de Valéry Giscard d’Estaing en 1974, Simone Veil s’impose comme une femme politique de conviction. Militante de l’émancipation des femmes, elle rédige et fait voter par l’Assemblée nationale, pourtant au départ majoritairement hostile au texte, la première loi légalisant l’avortement en France.

Au zénith de sa popularité, elle devient en 1979 la première femme présidente du premier Parlement européen élu au suffrage universel direct. Lors de son discours inaugural elle rappela l’importance à ses yeux de « réaliser un communauté fondée sur un patrimoine commun et un respect partagé des valeurs humaines fondamentales ». Durant les deux ans et demi de son mandat, elle mettra véritablement le Parlement européen sur une nouvelle voie, se servant de son aura internationale pour donner une visibilité à cette institution alors très méconnue du grand public.

C’est sous sa présidence que le Parlement européen fit l’acquisition en 1982, de la Maison de Jean Monnet, berceau de la construction européenne, afin d’en faire un lieu de mémoire pour tous les Européens. Simone Veil était très attachée à conserver une mémoire commune et des lieux rappelant la paix sur le continent européen, elle qui avait connu la guerre dans ce qu’il y a de plus terrible, la déportation dans les camps de concentration : « L’Europe se doit d’offrir à tous ses citoyens le plus de libertés possibles dans un souci de coexistence solidaire et pacifiée en multipliant les échanges dans tous les domaines ».

Renonçant à briguer un second mandat à la tête du Parlement européen, elle restera députée européenne jusqu’en 1993, présidant notamment la commission des Affaires juridiques et le groupe libéral, avant de redevenir ministre des Affaires sociales en France, dans le gouvernement d’Edouard Balladur.
Simone Veil était membre du Comité d’Honneur de notre association. Nous perdons une amie et une grande Européenne. Nous adressons nos sincères condoléances à  sa famille et ses proches.

Maurice Braud
Président de l’Association Jean Monnet

Vidéo : Simone Veil, première présidente du Parlement élu (TV du Parlement européen, 17 juillet 1979)

Vidéo : Rappel de la carrière de Simone Veil, par Philippe Le Guen, directeur de l’AJM, dans le cadre d’une interview pour la chaine de télévision locale TV Fil78.

2017-09-20T15:12:44+00:00