Historique

Historique 2017-07-01T14:28:55+00:00

Une ancienne ferme yvelinoise où l’avenir de l’Europe s’est joué.

Jean Monnet a acheté la Maison d’Houjarray en 1945 alors qu’il rentrait de Washington pour prendre ses fonctions de Commissaire au Plan à Paris.
Cette pittoresque chaumière située dans les Yvelines, à proximité de Montfort-L’Amaury, appartenait à un médecin suédois. Ironie du sort : Monnet, négociant de cognac dans sa jeunesse, racheta la demeure de cet ancien médecin, militant de l’abstinence qui fut à l’origine du système suédois de rationnement de l’alcool.

Le charme et la situation de cette maison convenaient à sa longue habitude de réfléchir dans la nature et de marcher dans les bois tôt le matin. L’intérieur est à l’image de l’occupant, simple et chaleureux.

Marche à Houjarray :
« Il est indispensable de commencer sa journée par de l’espace. »

Dans cette maison au toit de chaume, nichée au creux des plaines de l’Ile-de-France, il s’est entretenu de l’avenir de l’Europe avec les plus hauts responsables de son temps. C’est là qu’il a rédigé avec ses collaborateurs, dans les derniers jours d’avril 1950, la déclaration historique que Robert Schuman devait adresser à l’Europe le 9 mai, proposant la création de la CECA (Communauté européenne du Charbon et de l’Acier) et jetant ainsi les bases de la Communauté Européenne. 

Dans son bureau, Robert Schuman, Walter Hallstein, Paul-Henri Spaak, Konrad Adenauer, René Pleven, Helmut Schmidt et tant d’autres ont échangé avec Jean Monnet leurs vues sur notre avenir commun.

Au jardin, avec le ministre des Affaires étrangères, Robert Schuman.

Le dimanche, il recevait en famille ses amis de passage. Il aimait les conversations au coin du feu avec de grands journalistes ou  personnalités politiques.

A Houjarray, en famille avec Silvia, une italienne née à Constantinople, qu’il a rencontrée en 1929 à Paris, puis épousée en 1934 à Moscou ; et leurs deux filles Anne et Marianne.

Jean Monnet est décédé dans sa maison de Bazoches le 16 mars 1979.

 En 1982, le Parlement européen a estimé que ce lieu symbolique et chargé de souvenirs, devait être le patrimoine commun des Européens. Il a acquit la propriété, l’a restaurée et en a confié la reconstitution, la gestion et l’animation à l’Association Jean Monnet.

La  « Maison où est née l’Europe » est ainsi devenue un musée ouvert au public et un centre de conférence.

Vues de la Maison et du parc aujourd’hui

Retrouvez l’actualité de la Maison-Musée Jean Monnet sur Facebook