Le Projet SPEM

conférence finale 14/02/2020

Aux Sources de l’Europe pour Innover le Présent (cofinancé dans le cadre du programme Europe pour les Citoyens en 2019-2020)

 

Téléchargez la fiche officielle d’information sur ce projet

Notre troisième conférence s’est tenue le 14 février 2020 et a attiré 120 curieux, habitants de la région, communauté polonaise en France, étudiants de l’Université de Cergy Pontoise et de Saint-Quentin en Yvelines étaient présents ce jour-là. Nous avons décidé de clôturer notre cycle de conférences académiques par une thématique qui donne à réfléchir sur l’avenir de l’Union Européenne : les violations de l’Etat de droit et des libertés individuelles en Pologne et en Hongrie qui remettent dangereusement en cause le socle commun des valeurs européennes. Dans un premier temps, nous avons choisi de présenter le contexte historique et politique de la région avec les interventions de :
– Alain SOUBIGOU, Professeur à Paris I Panthéon Sorbonne : L’histoire de la région depuis le démantèlement des Empires centraux après la Première Guerre Mondiale
– Estelle POIDEVIN, Analyse politique à la Représentation permanente de la Commission européenne en France : Les valeurs européennes et les modalités de sanction de l’Union Européenne en cas de non-respect de ces valeurs
Enfin nous avons fait appel à différents acteurs de la société civile polonaise et hongroise venus témoigner de la situation dans leur pays :
– Rafal DYMEK, Directeur de la Fondation Polonaise Robert Schuman (Varsovie)
– Jolanta KURSKA, Présidente de la Fondation Bronisław Geremek (Varsovie)
– Nagy ESZTER, Secrétaire Général de l’UEF (Union des Fédéralistes européens) en Hongrie
D’octobre 2019 à mars 2020, l’Association Jean Monnet a mis en œuvre un projet de grande envergure financé par le programme Europe pour les citoyens intitulé SPEM (« espoir » en latin), Aux sources de l’Europe pour innover le présent. Dans ce cadre, trois conférences grand public et quatre ateliers à destination d’un public lycéen ont été organisés à la Maison Jean Monnet afin de sensibiliser à l’Union européenne : son histoire, ses valeurs, son avenir.
Notre objectif : revenir sur les grands évènements qui ont forgé le continent européen, et plus particulièrement l’Union Européenne, tout en débattant sur l’avenir de celui-ci. Les participants à nos activités, de tout âge et toute nationalité, ont eu la chance de visiter le berceau de la construction européenne, la Maison Jean Monnet, lieu où fut rédigée en 1950 la Déclaration Schuman.
Notre première conférence s’est tenue le 8 janvier 2019 et a attiré pas moins de 126 participants de France mais aussi d’Allemagne, de Grande Bretagne et d’Espagne. Elle avait pour thème les Traités de Paix et le nouvel ordre mondial à l’issue de la Grande Guerre. La Maison de l’Europe des Yvelines et la Ville de Saint-Germain-en Laye ont également contribué au succès de cet événement.

1ère conférence à la Maison Jean Monnet 08/01/2019

1ère conférence à la Maison Jean Monnet 08/01/2019

Quatre historiens ont fait le déplacement pour l’occasion afin d’aborder les thèmes suivants :
– La Chute des Empires. La fin du vieux monde, Martí GRAU SEGU (conservateur au Parlement européen)
– Jean Monnet en 1919 : Secrétaire adjoint de la Société des Nations, Gérard BOSSUAT (professeur émérite de l’Université de Cergy-Pontoise, titulaire d’une Chaire Jean Monnet ad personam
– La France et la « paix de victoire » de 1918, Olivier FEIERTAG, Université Paris 1
– La vie quotidienne sous la République de Weimar, Université du Havre
Notre deuxième conférence, une journée-débat centrée sur le fonctionnement et l’histoire du Parlement européen s’est tenue le 15 juin 2019 et a rassemblé un public de 74 participants (français et belges). La matinée fut l’occasion de revenir sur le travail de Jean Monnet au sein du Comité d’Action pour les Etats Unis d’Europe fondé en 1954 et qui a beaucoup milité pour l’élection au suffrage universel direct des membres composant le Parlement européen. Cela fut rendu possible grâce aux interventions de Pascal FONTAINE, ancien collaborateur de Jean Monnet, et de Gérard BOSSUAT, professeur d’Histoire contemporaine et chaire Jean Monnet ad personam. Durant l’après-midi, une table ronde animée par Maurice BRAUD, Président de l’Association Jean Monnet et Patrick MARTIN-GENIER, enseignant à l’IEP Sciences-Po de Paris, a permis d’analyser et de débattre avec les participants sur le thème des élections européennes de mai 2019 et de leurs conséquences sur la gouvernance de l’Union européenne.
Retrouvez un aperçu de la journée via notre chaîne Youtube.

En parallèle des conférences académiques, nous avons organisé des ateliers à la Maison Jean Monnet afin de travailler avec les lycéens d’Ile de France sur l’histoire de l’Union Européenne, de ses valeurs et comment celles-ci sont mises en danger par le phénomène de la désinformation. Quatre ateliers ont eu lieu :
– Le 17 mai 2019 avec 37 élèves des lycées Albert de Mun (Paris) et Pierre Corneille (78) ;
– le 22 mai 2019 avec 13 jeunes de la PJJ (Protection judiciaire de la jeunesse) de Versailles et du Conseil des Jeunes de la Ville de Meudon (92) ;
– le 18 octobre 2019 avec 25 élèves du lycée Claude Garamont de Colombes (92) ;
– et le 25 février 2020 avec 14 du lycée Flora Tristan de Montereau-Fault-Yonne (77).

Ateliers lors de la visite du musée de la Grande Guerre à Meaux

Ateliers lors de la visite du musée de la Grande Guerre à Meaux

Les élèves ont eu l’occasion de participer à de nombreuses activités : Visite du Musée de la Grande Guerre à Meaux, conférence sur l’histoire de la propagande du début du XXème siècle à nos jours, jeux sur les valeurs de l’Union Européenne et les différentes formes de désinformation (fausses informations, canulars, rumeurs et théorie du complot), rencontre avec un journaliste du collectif Fake off spécialisé dans la sensibilisation aux Fake news etc.
Le lycée roumain Nicolae Iorga de Braila nous a rejoints dans ce projet et a organisé ses propres ateliers grâce à la professeure de français de l’établissement qui a travaillé sur ces thèmes avec ses élèves.
Par la suite, nous avons laissé libre cours à la créativité des élèves qui ont réalisé des dessins, posters ou poèmes sur ces sujets.