Jean Monnet et quel futur pour notre Europe ?

Suivez le colloque en direct sur notre chaine YouTube.

14h30 Ouverture par Henri MALOSSE, Président de l’Association Jean Monnet

15h00 – 17h00 :

Pierre LARROUTUROU, député européen, Groupe de l’Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates au Parlement européen

Olivier VEDRINE, Professeur (h.c.), President of the Continental European Union Club, EU Expert, Journaliste, Membre du Comité d’Orientation de l’Association Jean Monnet

Christophe GRUDLER*, député européen, Groupe Renew Europe

Modération : Gianluca PASTORELLI Vice-Président de l’Association Jean Monnet.

Colloque organisé dans le cadre de la Conférence sur l’Avenir de l’Europe,
En hommage à la 133ème anniversaire de la naissance de Jean Monnet

Négociant en cognac, fonctionnaire international français, banquier international, Jean Monnet est considéré comme l’un des « pères de l’Europe ». Né à Cognac en Charente le 9 novembre 1888, il a toujours surpris par l’audace de ses projets et par son pragmatisme. Ayant reçu le titre honorifique de citoyen d’honneur de l’Europe en 1976, attribué par le Conseil européen de l’Union européenne à une personne pour son travail exceptionnel à la promotion de la construction européenne, il a contribué indéniablement à faire construire l’Europe et la rendre plus concrète durant sa vie.

Il écrivait dans ses Mémoires : « J’ai toujours pensé que l’Europe se ferait dans les crises, et qu’elle serait la somme des solutions qu’on apporterait à ces crises ».
Il voyait les opportunités dans les crises que l’humanité ou l’Europe traversaient. Ainsi, il a présenté son projet révolutionnaire de création de la Communauté Européenne du Charbon et d’Acier (CECA) dans les années ’50, la Déclaration Schuman dans les années ‘55-’57, le projet de la Communauté Européenne de Défense (CED) et le Comité d’action pour les États-Unis d’Europe…
Il avait constamment une vision à long terme et était un homme d’action.
Les crises incarnaient pour Jean Monnet des prémisses pour des relances possibles, comme la crise actuelle liée à la COVID-19 l’a démontrée pour l’Europe. Cet esprit visionnaire demeure-t-il encore dans les décisions des dirigeants politiques actuels au niveau européen ? L’Europe de la santé, le nouveau budget « EU Next Generation », la Conférence sur l’avenir de l’Europe, le nouveau projet ALMA annoncé par Ursula von der Leyen le 15 septembre lors de son discours sur l’état de l’Union #SOTEU … sont-ils des exemples de rebondissements pour l’Europe en temps de crise ?

Même si Monnet envisageait la construction européenne dans le but de résoudre les problèmes européens, sa vision est mondiale, attachant une grande importance à la paix. Il croit à l’égalité entre les hommes et les nations et il souligne à chaque fois l’importance de l’homme. Humaniste éveillé, il conserve son pragmatisme et il affirme que « les hommes n’acceptent le changement que dans la nécessité et ils ne voient la nécessité que dans la crise » (Mémoire p 129).

Partenaires du Colloque